Se lancer dans l'élevage de tortue, 5 points à suivre


Voici  5 points essentiels pour bien s’occuper d’une tortue domestique et pour contribuer à son bien-être.

Nourriture et boisson de la tortue

Il faut d’abord savoir qu’il existe 3 sortes de tortues : les carnivores (qui mangent des poissons, crustacés ou insectes), les herbivores (qui consomment des plantes, légumes et fruits) et les omnivores (combinaison des carnivores et herbivores). Vous devez donc savoir quel type de tortue vous souhaitez adopter. Elle doit avoir tous les jours de la nourriture à disposition, mais en petite quantité à adapter à sa taille, et en la variant pour empêcher les carences alimentaires. Les aliments riches en calcium sont à privilégier car ils contribuent à la rigidité de la carapace.
Elle doit toujours avoir de l’eau propre  pour son hydratation. Le bac d’eau doit être proportionnel à la taille de la tortue : pas trop haut pour éviter le risque de noyade pour les tortues terrestres. En ce qui concerne les tortues aquatiques, plus il y a d’eau mieux c’est car elles auront ainsi de l’espace pour nager.

Soleil et vitamine D

Elle doit avoir tous les jours une dose suffisante d’UV, c’est vital pour elle. La lumière du soleil, ou celle d’une lampe spéciale UVB, lui permet de synthétiser la vitamine D. Celle-ci est primordiale pour l’absorption intestinale du calcium qui est indispensable au développement des os et de la carapace.
Son enclos doit être impérativement  situé au soleil mais elle doit disposer d’un coin à l’ombre pour abaisser sa température quand elle le désire.

Symptômes de maladie chez la tortue terrestre 

Si vous observez attentivement votre tortue, vous pourrez anticiper certains problèmes de santé.
Une tortue en mauvaise santé présente un comportement bizarre se caractérisant par un des symptômes suivants : manque d’entrain, perte d’appétit et de poids, démarche non synchronisée, respiration difficile, liquide provenant des marines, diarrhée, constipation, globes oculaires enfoncés, paupières gonflées et larmoyantes, taches rouges sous les écailles, ramollissement de la carapace et retard de croissance. N'hésitez pas à rapidement consulter un site de professionnels en cas de doute !

Hibernation

Certaines espèces de tortues n’ont pas besoin d’hiberner.
Si c’est le cas, voici quelques conditions nécessaires à  la mise en hibernation :
- réduire l’alimentation entre 6 et 8 semaines avant l’hibernation
- diète de 3 semaines avant d’hiberner avec des bains d’eau tiède de 15 mn  
- période propice à l’hibernation : de fin octobre à mars
- la durée d’hibernation ne doit pas dépasser 20 semaines pour un adulte et 4 pour des jeunes tortues
- la tortue doit être en bonne santé et avoir suffisamment de réserves de graisses

En cas de maladie

La tortue doit être mise dans un terrarium chauffé entre 28 et 30°, jusqu’à sa guérison et en bannissant les courants d’air. La chaleur stimule ses défenses immunitaires et sa cicatrisation.
277 vues


Animalerie à Paris

Pour acheter des croquettes pas cher à Paris, cliquez ici :

animalerie Paris

Retour